On 27 March in Asian history

????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????

Portrait non daté de Eisaku Sato (1901-1975). Né à Takubo, il étudie le droit à l’Université de Tokyo. A la fin de ses études en 1924, il entre au Ministère des chemins de fer et est élu au parlement en 1949. Il occupe plusieurs postes ministériels et devient Premier ministre en 1964 (jusqu’en 1972). Sato poursuit une politique étrangère qui favorise l’amitié avec d’autres pays, en affirmant la place centrale qu’occupe la position anti-guerre de la constitution japonaise.
Sato entreprend d’améliorer les relations entre le Japon et les autres pays de la région Pacifique. Il intervient personnellement dans plusieurs cas de litiges en Asie (par ex. entre l’Inde et le Pakistan, l’Indonésie et la Malaisie), afin de persuader les pays concernés de trouver une solution pacifique.
Sato tient à assurer le monde que son pays ne détiendra jamais d’armes nucléaires et, en 1970, le Japon signe le traité de non-prolifération des armes nucléaires. C’est pour son rôle dans la conclusion de ce pacte que le prix Nobel de la paix lui est décerné en 1974.

Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire